La revue de presse du festival

LE PREMIER FESTIVAL DES FILLES A BERGERAC

Article paru dans le Sud-Ouest le 18/08/2013 

L’association Base organise la manifestation vendredi et samedi, au cloître des Récollets

1144471 2282102 800x400 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sara Jala, responsable de la communication du tout nouveau festival, avec Jean-Pierre Ditsch, directeur de Base, et Cécilia Montignon, chargée de mission développement durable (Antoine Tinel)

L’association Base, comme Bergerac actions solidarité emploi, se lance dans la création de son propre événement culturel. La première édition du Festival des filles aura lieu vendredi 23 et samedi 24 août, au cloître des Récollets. Base, qui accueille en insertion des personnes en difficulté, intervient notamment dans l’organisation de manifestations.

Un savoir-faire que l’association a décidé de mettre à contribution, via le Festival des filles, baptisé ainsi pour plusieurs raisons. D’abord, son but : permettre, grâce aux bénéfices réalisés, l’accès à la culture et au sport pour des femmes qui n’en ont ordinairement pas les moyens. Ensuite, celles et ceux qu’il promeut : ce sont soit des femmes, soit des créations féminines.

« C’est un véritable moyen d’insertion que nous voulons favoriser en récoltant des fonds », explique Jean-Pierre Ditsch, le directeur de Base. Ces fonds serviront à l’achat d’abonnements à des salles de spectacle ou de remise en forme pour des femmes en difficulté. « Il nous paraît essentiel d’élargir les habituels créneaux de l’insertion qui auraient tendance à se limiter uniquement à l’emploi », indique encore Jean-Pierre Ditsch.

Prototype écoresponsable

La particularité du festival repose sur la diversité des disciplines et univers artistiques représentés. Le programme illustre bien cette volonté. L’autre spécificité de cet événement est qu’il sera écoresponsable. Une idée née il y a « quatre ou cinq mois », raconte le directeur de l’association.

« Le développement durable est l’essence même de nos interventions, précise Cécilia Montignon, assistante de direction, en charge de ce volet du festival. C’est une volonté de Base depuis sa création. » Pour développer cette partie, la jeune femme a fait appel aux acteurs locaux et aux professionnels du secteur. Lesquels ont adhéré au projet. Tant et si bien que le festival servira de « prototype » à l’élaboration d’un guide d’organisation de manifestations écoresponsables en Bergeracois.

Du travail en commission a découlé une charte qui sera affichée sur les lieux des festivités. Le document détaille plusieurs engagements pris par les organisateurs. Le premier concerne la gestion des déchets : des gobelets réutilisables seront mis à disposition, moyennant une consigne, la vaisselle, rachetée au comité de la félibrée, sera compostable ; des cendriers écologiques, imaginés par les membres du Conseil municipal des jeunes, seront distribués gratuitement aux fumeurs. Le public sera également sensibilisé au tri de ces déchets. «Mais il n’y aura pas de discours moralisateur, ce n’est pas le but du festival », prévient Cécilia Montignon.

Base a également choisi de privilégier les producteurs locaux, de proposer des fruits et des légumes de saison, et de s’attacher à la gestion durable des ressources naturelles. Le troisième engagement est celui de faire un festival accessible : aux personnes à mobilité réduite, bien évidemment, mais aussi à ceux qui ont moins de moyens. Les spectateurs du vendredi soir fixeront eux-mêmes le tarif de leur entrée.

Base a aussi voulu une manifestation intergénérationelle. Par ailleurs, la communication a également fait l’objet d’une attention écoresponsable particulière avec un imprimeur labellisé, de la promotion numérique, etc.

Enfin, par un dernier engagement, les organisateurs veulent favoriser l’économie sociale et solidaire, insistant sur l’insertion et en faire la part belle aux artistes locaux.

Autant de points, tous aussi importants que la programmation, qui doivent contribuer à la réussite de la première édition de ce Festival des filles. L’idée est bien évidemment qu’il y en ait d’autres les années suivantes. « Très certainement », confie Jean-Pierre Ditsch.

Le programme des deux jours

Vendredi 23 Août. Ouverture du site à 10 heures. À 18 heures, début des concerts, prix libre : Ni mas ni menos (danse flamenco) ; Eskelina (pop folk). Rue de la Muette « Presque Seul(s) » (chansons et images mixées), spectacle issu de la rencontre entre l’accordéoniste et le chanteur de Rue de la Muette, et la «DJette» Miss Chémar.

Samedi 24 Août. Ouverture du site à 10 heures. Début des concerts à 18 heures : Gatha (électro-pop mélancolique) ; Les Bizbilles (chanson française) ; Black Kino (Indie pop) ; The Pathfinders (rock soul).

Durant les deux jours. Projection d’expos de Delphine Tournier ; photographie et création d’affiches ; Isabelle délivré, photographie, Marie-Madeleine Lacoste, sculpture.

Infos pratiques. Pour le vendredi : prix libre. Pour le samedi : 7 euros (gratuit pour les moins de 12 ans).

Buvette et restauration sur place, au cloître des Récollets dans le Vieux Bergerac.

Détail des groupes programmés pour ce festival sur www.facebook.com/lefestivaldesfilles.

Lien : http://www.sudouest.fr/2013/08/19/le-festival-des-filles-l-evenement-laboratoire-1144471-1733.php

Bergerac : Festival pour les filles ce soir au cloître des Récollets

Article paru dans Le Démocrate indépendant le 23/08/2013 

2630 photointro

La première édition du festival pour les filles, organisé par l'association Base, commence ce soir au cloître des Récollets. Découvrez le programme.

Ce soir dès 18h : concerts avec Ni Mas Ni Menos (flamenco), Eskelina (pop folk) et Rue de la Muette (chansons et images mixées).

Demain, samedi 24 août, dès 18h : concerts avec Gatha (electro-pop mélancolique), Les Bizbilles (chanson française théâtrilisée), Black Kino (Indie pop) et The Pathfinders (rock soul).

Sur les deux jours : projection d'expositions de Delphine Tournier (photographie et création d'affiches), Isabelle Délivré (photographie) et Marie-Madeleine Lacoste (sculpture). Et massages sensitifs par Hélène Lavialle.

Gratuit le vendredi, 7 euros le samedi. Les bénéfices récoltés lors de ces deux jours de concert permettront de financer des projets pour favoriser l’accès des femmes à la culture et au sport.

Lien : http://www.ledemocratedebergerac.fr/article/23/08/2013/bergerac--festival-pour-les-filles-ce-soir-au-cloitre-des-recollets/2630#sthash.BaVrDhMo.dpuf

Le premier Festival des filles de Bergerac débute ce vendredi

Article paru dans le Sud-Ouest le 23/08/2013

L’association Base organise deux jours de festivités sur les femmes et la culture

Eskelina, programmée vendredi 23 août (DR)

 1148110 2313625 800x400

Voilà un petit nouveau qui débarque dans le paysage des festivals bergeracois. La première édition du Festival des filles, organisée par l’association d’insertion Base, débute vendredi 23 août. Au programme (à retrouver en détails ici), dans le cadre du cloître des Récollets, deux jours de concerts, expositions et animations célébrant les femmes et la création féminine. Les fonds récoltés serviront à aider les femmes qui ne peuvent pas accéder à la culture ou au sport.

Les expositions sont visibles dès le début de la manifestation. Ce vendredi, trois concerts sont prévus à partir de 18 heures (flamenco, pop folk et chansons) pour un prix d’entrée libre. À la nuit tombée, projections des expositions. Samedi 24 août, même menu avec cette fois quatre concerts à partir de 18 heures, entrée 7 euros (gratuit pour les moins de 12 ans).

Possibilité de se restaurer sur place. À noter que ce festival se veut exemplaire dans le domaine du développement durable. Pour tout renseignement, tél. 05 53 58 88 69.

Lien : http://www.sudouest.fr/2013/08/23/un-premier-festival-des-filles-1148110-1733.php

Le Festival des filles - Première à Bergerac les 23 et 24 août 2013

Logos

Magazine sur le premier Festival des Filles à Bergerac, en Dordogne. Un festival organisé par l'association B.A.S.E. qui a pour objectif de mettre en valeur le savoir-faire de l'association et dont les bénéfices permettront aux femmes qui ne le peuvent pas d'accéder à la culture et au sport.

Un reportage d'Emilie BAR.

Lien : http://www.bergerac95.fr/index.php?post/2013/08/22/Le-Festival-des-filles-Premi%C3%A8re-%C3%A0-Bergerac-les-23-et-24-ao%C3%BBt-2013

Première réussie pour le festival des filles

Article paru dans le Sud-Ouest  le 28/08/2013

Pour le directeur de Base, organisateur de la manifestation, il est positif.

1152159 2354022 800x400

Eskelina a séduit le public vendredi soir. (photo dr)

Le ciel ne leur est pas tombé sur la tête. La météo était la plus grande source d’inquiétude de l’association Base, qui a organisé le week-end dernier, le premier Festival des filles au cloître des Récollets.

« Si on m’avait dit avant que ça se passerait comme ça, j’aurais signé », sourit Jean-Pierre Ditsch, directeur de Base. Il poursuit : « Tout s’est très bien passé. C’était un peu la configuration rêvée. » Les sept groupes présents, les trois du vendredi et les quatre du lendemain ont pu, par leur diversité et leur qualité, convenir à un public varié. « En plus, nous n’avons pas eu un seul problème technique », assure Jean-Pierre Ditsch. Le Festival des filles n’était pas seulement un rendez-vous culturel. Il se voulait aussi exemplaire dans la notion de développement durable. Là aussi, le bilan est positif, « en termes de résultat éco-responsable », dit encore le directeur. 

Sur le plan financier également. « Le budget est à l’équilibre. » Toutefois, l’objectif de récolter des fonds pour permettre aux femmes qui n’en ont pas les moyens d’accéder à la culture risque d’être « un peu juste » à tenir.

Mais cette première édition réussie, tant par son contenu que par l’état d’esprit et l’ambiance qu’elle a généré, ne devrait pas rester sans lendemain. Des bénévoles ont déjà fait part de leur intention de participer à une prochaine édition.

Lien : http://www.sudouest.fr/2013/08/28/premiere-reussie-pour-le-festival-des-filles-1152159-1733.php

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×